Historique du Club

1938

Le 1er mars, selon certains documents, et particulièrement les status, quelques pionniers du ski créent un Comité provisoire et recrutent des membres pour former un ski-club à St-Martin.

1939

Voici le premier procès-verbal retrouvé dans les archives : Assemblée du 12 mars au local Croix Fédéral à St-Martin 22 membres présents. Séance ouverte à 14 h 30. Le comité provisoire du ski-club de St-Martin ayant convoqué tous ses adhérants à une assemblée générale en vue de constituer un comité responsable ainsi que de l’élaboration de status passe à l’ordre du jour soit la nomination d’un comité par bulletin secret ce qui donne les résultats suivants : Président : Bossel Aimé Vice-président : Vial Henri Secrétaire : Pury Pierre Caissier : Sauteur Paul Directeur technique : Maillard André Le président après avoir remercié tous les membres pour la confiance qu’on lui a témoignée passe au No 2 de l’ordre du jour soit l’élaboration de status. Un projet de status est présenté par le Président et après discussion de part et d’autre, le projet est accepté à l’unanimité. L’assemblée discute la création d’une tombola pour fournir des fonds à la caisse du club. Cette idée ayant été acceptée par l’ensemble des membres, l’assemblée charge le Comité de mettre cette tombola en voie de réalisation. Le Président donne un petit aperçu sur la marche future du club et prévoit pour l’année des séances de projections dans un but de propagande. Faute de nouvelles propositions et l’ordre du jour ayant été épuisé, le Président lève la séance à 16 h 30.

1940

Lors de l’assemblée du 10 novembre 1940 : « … le Président prend la parole, et explique les buts de cette assemblée soit le payement des cotisations, la prise de mesure pour les vestes de ski et quelques changements dans les status. Mlle Bernadette Vial est convoquée pour prendre la mesure des vestes, c’est pourquoi chaque membre passe devant Mlle Vial, tailleuse, pour donner son périmètre du thorax, longueur des manches, etc … »

1941

L’assemblée générale décide d’organiser des cours de ski, un concours interne, un concours inter-régional et un concours pour les enfants. Voici le rapport des cours de ski : « Cours de ski des 20-21-22-23 et 24 M. Guerraz, prof-instructeur de ski à Château-d’Oex enseigne pendant 4 jours l’art du ski. Ce cours complet fut donné sur les pentes du Jordil à tous les membres.  Dans un langage clair et net, suivi de démonstration pratique, M. Guerraz nous initie du simple virage « chasse-neige » au dur virage « sauté ». Le soir il y eut au local des séances théoriques sur le fartage, les concours, les avalanches, etc. Tous les membres s’aperçurent qu’après ce cours, ils avaient fait d’énormes progrès.  Notre instructeur décerna des « étoiles » aux meilleurs membres (concours de slalom) et nomma 8 moniteurs, qui, selon lui, sont aptes à enseigner l’art du sport blanc, les voici : Aimé Bossel, Florian Bossel, Henri Vial, Jean Suard, Louis Demierre, Gustave Sonney, Lucien Sauteur et Henri Sauteur. »

1942

En automne, Henri Vial, directeur technique, organise une fois par semaine, des cours d’éducation physique : – pour les dames et enfants, le dimanche après la messe – pour les juniors, seniors et vétérans, le jeudi soir. Le concours des 31 janvier et 1er février avait amené 90 coureurs qui participaient le samedi aux épreuves de slalom et descente, et le dimanche, à la course de fond.

1943

Un cours de ski de 2 jours est donné sur les pentes du Jordil par Freddy Monnard de Châtel-St-Denis. Le ski-club St-Martin se classe deuxième aux championnats fribourgeois en catégorie junior avec Lucien Sauteur, Paul Berset et Fernand Vial.

1944

Le concours régional est renvoyé plusieurs fois suite à la guerre et aux grandes manœuvres de février, mais il a quand même lieu les 4 et 5 mars. Au classement interclubs les résultats sont les suivants : 1er St-Martin 1’704 points
2ème Châtel-St-Denis 2’666 points
3ème Le Cret 4’307 points
4ème Boulot 7’696 points

1945

Le 22 juillet, le ski-club inaugure son drapeau, (dont le prix est de Fr. 732.-), avec somme parrain et marraine Monsieur Hilaire Vial et Madame Martin Maillard. Le même jour a lieu également l’inauguration du drapeau des Mineurs. Cette même année, le ski-club organise son premier « arbre de Noël » de la société. 1946 Le ski-club est toujours très dynamique. En plus de ses activités hivernales, il organise, en été, la première fête d’aviation à la Jorretaz (Fiaugières), avec des vols passagers à Fr. 15.- les 15 minutes. Au programme de cette fête, on peut lire « Jeux divers, Buvettes, Parc à vélos. »

1947

Cette première fête de 1946 semble n’avoir pas été une réussite (financière du moins). Cependant, le ski-club est persévérant, et on peut lire dans les procès-verbaux : « Fête d’Aviation le 20 avril 1947 Cette belle manifestation, présidée par notre dévoué Florian, nous donne une grande préparation. L’organisation donne toute satisfaction, chacun est au poste qui lui a été assigné par convocation spéciale bien avant la fête, La buvette voit l’affluence des grandes occasions et aux bords de la forêt, sur des tables de fortunes montées grâce aux soins diligents de M. Charles Monney charpentier à Fiaugières, on compare la première fête d’aviation à celle qui en ce moment se déroule au-dessus des têtes. Les commentaires vont bon train et c’est aussi des louanges pour cette jeune société qui a osé entreprendre une telle manifestation. Quatre appareils sont sur la piste, entre autres le célèbre Stinson qui a fait quelques temps auparavant de l’exploration en Afrique. Malheureusement, cet appareil ne pourra pas prendre l’air, au dernier moment, une dépêche de Berne, où de loin les autorités jugeant le terrain trop petit pour cet avion, ne le laissent pas prendre à son bord aucun passager. Comme par défi, tel un grand oiseau l’engin décolle sur une courte distance, et superbement s’èléve au-dessus du sol et dans l’azur décrit quelques tours d’acrobatie, puis à notre grand regret disparaît à l’horizon. La journée reste magnifique cependant, le nombre des passagers est tel que les avions qui restent en service n’arrivent pas à contenter tout le monde et bon nombre d’inscrits devront s’en aller sans avoir reçu le baptême de l’air. Notre société inscrit une fois de plus, une réussite et une journée bien remplie.»

1948 à 1951

Cette période est plus calme et on retrouve très peu de choses dans les procès-verbaux. On sait que les concours interclubs ont toujours lieu, avec le matin le fond, et l’après-midi le slalom et la descente. Les fêtes d’aviation sont toujours organisées, en collaboration avec les sociétés de tir.

1952

Président depuis la fondation du ski-club, M. Aimé Bossel a démissionné durant l’année, et c’est le secrétaire Louis Genoud qui préside par intérim l’assemblée générale. Lors de cette assemblée, Lucien Sauteur est nommé président. Malheureusement, au cours de la traditionnelle fête d’aviation, le parrain du drapeau, M. Hilaire Vial, a été tué accidentellement.

1953

Charly Meille remplace Lucien Sauteur à la présidence de la société.

1954 à 1957

Les premiers et célèbres « camps de ski » pour adultes et pupilles ont lieu au Creux-des-Tables et laissent un souvenir inoubliable aux participants. De même le concours et l’arbre de Noël continuent les traditions su ski-club St-Martin.

1958

Louis Genoud remplace Charly Meille à la présidence.

1959

Martin Boverat remplace Louis Genoud à la présidence.

1960 à 1962

Les traditions sont maintenues, mais le ski-club vit un peu au ralenti. Il y a quelques problèmes, le comité veut démissionner au complet. Lors d’une assemblée extraordinaire, Louis Genoud et Lucien Sauteur demandent à tous de faire un effort pour conserver la société.

1963

Martin Boverat démissionne de la présidence; il est remplacé par Jean-Pierre Maillard. Le nouveau comité décide de fêter le 25ème anniversaire du ski-club.

1964

Nouveauté : le ski-club organise des cours de ski pour les enfants des écoles. Le 5 décembre 1964 a lieu la fête du 25ème anniversaire du ski-club. Un grand banquet est servi à la Croix Fédérale. Il y a les anciens : Aimé, Florian, Lucien, Henri, etc. … mais aussi beaucoup de jeunes.

1965

Le ski-club bouge.Des cours pour adultes sont organisés, le matériel EPGS est mis à la disposition des jeunes. Le camp de ski du Creux-des-Tables est un grand succès.

1966

Cette année a lieu le premier rallye du ski-club.  Des séances d’entraînement sont organisés le mercredi soir. Mme Frida Demierre et M. Charly Meille offrent un fanion au ski-club.

1967 à 1969

La vie de la société se déroule de façon très active. Les camps de ski ont lieu dorénavant au chalet de la Cierne. La société décide qu’il faut 25 ans d’activité pour être nommé membre d’honneur (au lieu de 30 ans).

1970 à 1972

L’effectif de la société est de 139 membres. Le ski-club organise un concours de ski lors du camps des enfants. Au cours d’une assemblée, on parle d’installer in ski-lift sur les pentes du Jordil.

1973

L’idée du ski-lift du Jordil est abandonnée, étant donné les risques financiers. Après dix de présidence, Jean-Pierre Maillard est remplacé par François-Joseph Maillard.

1974

Des sorties à ski sont créées. Il est décidé que le drapeau ne participera plus aux mariages (peut-être parce que les porte-drapeaux avaient tendance à y perdre leurs gants blancs !). Le principal objectif de cette année est de recruter de jeunes membres (pupilles et pupillettes).

1975

Le ski-club demande son admission à la fédération Suisse de Ski (FFS) et 28 membres s’inscrivent à la FFS ; les status sont modifiés en conséquence, ce qui a pour but principal d’augmenter le côté sportif du club. Un groupe de compétiteurs s’organise sous la responsabilité de Bernard Charrière avec 8 coureurs licenciés, et le meilleur résultat est la troisième place en slalom spécial de Marylise Genoud aux championnats fribourgeois. Lors de l’assemblée on propose de remplacer le drapeau pour le 40ème anniversaire di ski-club. Le camps de ski aura lieu à Bellegarde.

1976

Le programme de l’année est le suivant : 26 décembre Loto
, 3 au 8 janvier Camp de ski, 
23 janvier Sortie à ski
, 30 janvier Concours interne
 et 10 juin Rallye

1977

C’est l’année de la création de l’Interclub de la Broye avec le ski-club de Moudon et le club Montagnard d’Oron. Le ski-club de Moudon a gagné le premier concours Interclub.

1978

Toujours très actif, le ski-club s’occupe de la construction d’un parcours Vita à Fiaugières. Il décide en outre d’installer un ski-lift au Jordil, qui sera financé en partie par une souscription avec des parts de Fr. 100.-. Le ski-club St-Martin remporte l’Interclub de la Broye. Le drapeau est remis à neuf pour un montant de Fr. 700.-.1979 Le ski-club a construit son ski-lift sur les pentes du Jordil. Lors de l’assemblée de décembre, François-Joseph Maillard quitte la présidence. Il est remplacé par Joseph Molleyres. Le ski-club organise son premier slalom parallèle, en nocturne, au Lac des Joncs (qui a encore en 1988 un grand succès). C’est la première fois qu’un membre du club est qualifié pour la finale des championnats romands populaires.

1980 à 1982

En 1980, le ski-club compte 202 membres. Des séances de sport avec moniteurs sont organisés en salle pour la préparation au ski. La vie de la société est toujours très active et en 1980, le ski-club écrit à la commune de St-Martin pour la création d’un terrain de sport : « Monsieur le Syndic, Messieurs les Conseillers, Un group de membres du Ski-Club, désirant compléter l’activité de cette société par une activité estivale, se permet de prendre contact avec vous, afin de discuter des points suivants : – Serait-il possible à la commune de mettre à notre disposition un petit terrain qui nous permettrait d’organiser certains entraînements ? Ce terrain pourrait également être utilisé par les écoles pour leur leçon de gym ainsi que par les jeunes avides de ballon pour mettre sur pied de petits match de foot. -Un terrain de sport sera-t-il prévu dans le cadre du futur plan d’aménagement ? Afin de pouvoir discuter de ces différents points en toute sportivité, nous nous permettons de vous demander une entrevue. Vous remerciant par avance de vos nouvelles, nous les présentons, Monsieur le Syndic, Messieurs les Conseillers, nos meilleurs salutations. » En automne 1981, une convention est signée avec M. Jules Bossel pour le prolongement du ski-lift, en partie sur son terrain de le Cierne. Lors de l’assemblée générale, le président Joseph Molleyres démissionne. Il est remplacé par Jean-Bernard Demierre.

1983

L’équipe du ski-club se classe quatrième au tournoi de football du Crêt.

1984

Le ski-club lance à St-Martin une nouvelle manifestation d’été en organisant le premier tournoi de football intersociétés (féminin et masculin). Le fair-play et la bonne humeur sont les règles de ces journées.

1985

Le ski-club St-Martin gagne définitivement (3 victoires consécutives) le challenge Interclub de la Broye. Une organisation de jeunesse (OJ) est mise en place par le ski-club dans le but d’entraîner les jeunes. Création d’un Interclub OJ, dont le premier concours est organisé par le ski-club Bouloz.

1986

Claude Genoud est élu président en remplacement de Jean-Bernanrd Demierre. Le club est toujours très actif, et 20 jeunes ont participé aux entraînements de l’O.J. Une petite fête est organisée chez Barnabé à Servion par le ski-club des Genettes (Oron) pour fêter l’Interclub de la Broye. Cette année voit aussi l’organisation des premières journées sportives au Parcours Vita de Fiaugières, sponsorisé par les assurances. On commence à parler de l’organisation du 50ème anniversaire.

1987

Au sein du ski-club, pas de répit ! Boulot en hiver, boulot en été ! Ainsi, après les manifestations d’hiver (entraînements, concours, journées des familles, sorties à ski, slalom parallèle), le ski-club St-Martin, qui a été longtemps la seule société sportive de la région, organise tour à tour une animation au Parcours Vita pour les enfants et les familles et le tournoi intersociétés devenu traditionnel aux environs du 1er août. Il participe également à d’autres tournois. Quelle santé ! Le ski-club prend part activement à la fête des musiques où il défile au cortège avec le char « La vie en l’an 2051 ». D’autre part, en 1987, c’est la première fois qu’un OJ participe au camp de la FSS à la Lenk, que 14 représentants du ski-club (bravo pour ce record) disputent la finale du championnat populaire romand où Didier Maillard se classe premier de sa catégorie, et que l’équipe de football du ski-club est en finale du tournoi de Chapelle, où elle est juste battue aux tirs de penalties.

1988

C’est l’année du 50ème anniversaire d’un ski-club qui compte 239 membres ! Pour fêter ce jubilé, lors du concours interne (plus de 100 concurrents), une catégorie spéciale « vétérans invités » est créée pour ceux qui ont participé aux premiers concours des années 40 organisés à St-Martin. A la proclamation des résultats, un trophée du 50ème est attribué par tirage au sort à un membre de chaque catégorie. L’OJ se surpasse, et ses membres remportent 7 des 8 premières places au concours Interclub. Certains de nos coureurs les plus chevronnés se lancent dans la catégorie licenciés. Chez les seniors, l’Interclub de la Broye est gagné pour la deuxième fois consécutive par St-Martin.